25 mai 2016

Le rosé de Provence poursuit son ascension

Le vin rosé de Provence reste le choix par excellence de plusieurs consommateurs étrangers dans le monde entier. Depuis 2002, la Provence a connu une hausse importante des exportations de son rosé. Qualifiée comme une boisson haut de gamme, en France comme dans d’autres pays étrangers, le rosé de Provence se vend de mieux en mieux sur le marché du vin de 2014 à 2015. Un excellent succès qui fait qu’à ce jour, la Provence garde le titre de première région productrice et consommateur mondial du vin rosé Provence pour l’année 2015.

Les rosés célèbres du domaine des Oullières

Couronné de succès le dernier millésime Coteaux d’Aix en Provence 2015, se retrouvera sur toutes les belles et bonnes tables de notre côte Méditerranéenne ,de Marseille à Menton en passant par Nice et Monaco. Les rosés du domaine des Oullières se distinguent de leur qualité dès la production jusqu’à la dégustation.

L’Harmonie rosé : disponible en bouteille de 75 cl, un très joli vin de Provence vêtu d’une robe pâle aux reflets de pétale de rose. D’un doux mélange de fraise tagada, de menthe fraîche et de gelée de groseille, il contient 13% d’alcool et apporte du tonus à la dégustation.

Le Plaisir rosé : un vin particulièrement stylé dans sa bouteille de 75 cl. Sentant un mélange de pêche de vigne et de poire, ce rosé affiche des reflets de litchi. C’est le plus désaltérant des vins du domaine.

L’Absolu rosé : un vin rosé Aix en Provence alliant finesse et délicatesse à la senteur de fraise et de coco. Sa robe pâle aux reflets de litchi et son goût légèrement épicé donne toute sa qualité à ce vin. A la dégustation, il dégage un doux parfum de cannelle et de mangue.

Pourquoi choisir les rosés de Provence ?

Si le couple célèbre d’Hollywood Brad Pitt et Angelina Jolie raffolent du vin rosé Provence, c’est sûrement parce qu’ils n’ont pas pu trouver mieux ailleurs. Et si ces vins réussissent brillamment au-delà des frontières françaises, c’est aussi parce que le domaine prête une attention particulière du choix des produits premiers à l’emballage, jusqu’à l’exportation.

Dans la même thématique : 

La rosé et la provence, une belle histoire d’amour
Vins blanc, le nouveau millésime
Nos rosés du nouveau millésime décrit par notre oenologue

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *