24 novembre 2018

La piqure… ou pourquoi une bouteille a un cul bombé

En ce samedi pluvieux de Novembre sous le ciel provençal, nous avons eu envie de vous raconter une petite anecdote. Vous pourrez peut-être utiliser celle-ci pour briller en société lors des fêtes de fin d’année. C’est en effet, une question que tout curieux s’est certainement posé. Mais c’est aussi une question que nous n’osons pas en général poser.

Qu’est ce que la piqure?

Alors voila, pourquoi une bouteille de vin a-t-elle une piqure bombée ? Mais d’abord, allez vous me dire, qu’est-ce qu’une piqure ? La piqure est le creux au fond de la bouteille. C’est ainsi que les professionnels du vin, notamment en Provence, l’appellent.  Certaines personnes toutefois l’appellent plus communément le « cul de la bouteille », voire « le cul bombé de la bouteille ».

 

 

En fait, il semblerait que c’est au IVème siècle que la piqure est apparue pour les bouteilles de vin. A l’époque, les souffleurs ne maitrisaient encore pas assez leur technique pour garantir une bouteille ayant un fond absolument plat. La piqure permettait ainsi d’équilibrer plus facilement la bouteille et de lui donner de la stabilité quand la bouteille de vin était debout sur une table.

 

Par la suite, on s’est aussi aperçu que la piqure était aussi utilisée pour le service du vin dit « à la pince ». Celui-ci est encore beaucoup utilisé en restauration.  Il s’agit du service où l’on met la main sous la bouteille et on pousse le vin à l’intérieur du culot.

 

De nos jours, les techniques ont évolué et nous trouvons maintenant des bouteilles sans piqure pour les vins (sauf les vins pétillants comme le champagne qui en ont besoin). Par exemple, au Domaine des Oullières, nous avons la cuvée Absolu rosé en Coteaux d’Aix en Provence a un fond plat alors que l’Harmonie  Rosé a une piqure bombée.

 

Encore une petite dernière

Une dernière anecdote pour briller en société. Le seul champagne qui n’a pas de piqure est la cuvée Cristal de chez Roederer. Ceci est arrivé après une commande du Tsar Alexandre II qui avait spécialement commandé des bouteilles à fond plat car il avait peur que des terroristes puissent cacher des explosifs dans la piqure.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *