27 juillet 2019

La dégustation des vins de Provence – définition et étapes

dégustation des vins de provence coteaux d'aix en provence lambesc vin vigneron

La définition de la dégustation des vins de Provence

 

La dégustation des vins de Provence….. mais d’abord que voulons nous dire lorsque nous parlons de dégustation de vins.

D’après l’AFNOR , l’Association française de normalisation, “la dégustation est une opération consistant à expérimenter, analyser et apprécier les caractères organoleptiques et plus particulièrement les caractères olfacto‐gustatifs d’un produit”.

Nous pouvons donc dire que déguster des vins de Provence, comme les autres d’ailleurs, c’est :

  • goûter avec attention un produit dont on veut apprécier la qualité
  • le soumettre à nos sens, ici on pense essentiellement à la vue, le goût et l’odorat
  • essayer de le connaître en recherchant ses différents défauts, différentes qualités et en les exprimant

Il y a bien sur une notion de plaisir… mais une vraie dégustation demande beaucoup de concentration, de sérieux et d’attention.

 

La dégustation des vins de Provence demande aussi d’oublier ses préjugés, ses a priori et d’approcher tout vin en toute objectivité. Cela peut être difficile…. Nous sommes souvent influencés par une étiquette, une bouteille, un nom ou une appellation… toutefois, à chaque étape, il faudrait faire abstraction de toutes ces idées préconçues que nous pouvons avoir si vous désirons réaliser une véritable dégustation….

 

 

La méthode en pratique de la dégustation des vins de Provence

 

Nous reviendrons plus en détails dans le futur sur chacune des étapes de la dégustation. Pour cet article, nous vous présentons les grandes étapes de la dégustation.

 

Nous commençons tout d’abord par la première étape : le visuel.  Pour celle-ci, il est nécessaire de tenir le verre par le pied ou le socle. Ainsi, nous pouvons observer le vin sur une surface blanche, à la lumière du jour.

 

La deuxième étape est la phase olfactive. Celle-ci se fait en deux temps. En effet, il y a tout d’abord le premier nez.  Durant celui-ci, nous observons le vin au repos afin de pouvoir analyser analyser les premiers arômes par flairage.

Ensuite vient le deuxième nez, c’est-à-dire, celui  après aération pour analyser l’évolution des arômes. Comment aère-t-on le vin ? Vous voyez souvent les sommeliers ou œnologues faire tourner le vin dans leur verre. C’est exactement cela qu’ils font, ils aèrent le vin.  Il convient de renouveler plusieurs fois l’aération du vin et le flairage des odeurs.

 

Vient enfin l’étape gustative. Pour celle-ci, il est nécessaire de prendre une gorgée de vin. Le but est de faire tourner le vin en bouche et aspirer de l’air à travers les lèvres, de façon à ca que toutes les muqueuses de la bouche soient en contact avec le vin.